Comment bien évaluer sa capacité d’emprunt lors d’un crédit immobilier

Pour effectuer un crédit immobilier en toute sérénité, il est important de déterminer combien il est possible d’emprunter sans mettre en danger son budget mensuel lors des échéances. Comment bien évaluer son potentiel d’emprunt? Il suffit de respecter ces quelques critères.

Connaître son revenu mensuel moyen

Pour établir le calcul du revenu mensuel moyen, il faut faire la somme de toutes les rentrées d’argent régulières de votre budget, telles que les revenus d’activité, de retraite, les pensions, les aides sociales et allocations et les loyers encaissés sur vos biens loués.

Il est à noter que les rentrées d’argent exceptionnelles sont à exclure de ce calcul afin de ne pas fausser le calcul du revenu moyen et par là même votre réelle capacité à faire face, sans surendettement à vos échéances immobilières.

Connaître le montant de ses charges

Les charges courantes sont mensuelles, trimestrielles, semestrielles ou annuelles. Elles concernent l’eau, le gaz, l’électricité, la téléphonie, les loyers, les charges locatives, les frais de route, de scolarité ou de garde d’enfants.

Elles découlent également de la fiscalité et concernent les impôts sur le revenu comme la taxe foncière ou la taxe d’habitation ou encore les crédits en cours tels que les crédits immobiliers, les crédits d’équipements et les crédits à la consommation.

Enfin elles concernent les versements réguliers dans le cadre des placement et de l’épargne. Afin de faciliter une gestion optimale de votre budget et de vous permettre de cibler vos charges régulières, il s’avère judicieux de mensualiser au maximum ces imputations à votre budget en évaluant et en réservant vos dépenses exceptionnelles à incidence sur vos revenus mensuels moyens telles que les vacances, les fêtes et les rentrées scolaires.

Calculer son taux d’endettement et sa durée de remboursement

Pour calculer votre capacité d’endettement, il faut effectuer la différence entre vos revenus moyens et vos charges régulières après déduction des charges et revenus exceptionnels.
De plus, il convient de vérifier que votre taux d’endettement n’excède pas 30 % de vos revenus réguliers.